Arno Schmidt

Né en 1914 à Hambourg, Arno Schmidt fut élevé en Silésie, passa les années de guerre en captivité, vécut dans des camps de " personnes déplacées " et se retira, jusqu'à sa mort en 1979, dans une petite maison solitaire d'un hameau de la Laude de Basse-Saxe d'où il mettait à la porte sans vergogne journalistes, éditeurs et critiques. Provocateur invétéré, il fut baptisé " l'enfant terrible " des lettres allemandes. Traducteur à ses heures perdues, notamment de James Fenimore Cooper et des œuvres complète d'Edgar Poe, Arno Schmidt s'est imposé avant tout comme l'un des créateurs les plus originaux de la littérature allemande. Il y occupe une place unique. Ancien comptable converti à l'écriture après la guerre et qui n'est passé par aucune université, il fut à la fois un érudit, gardien jaloux du trésor de la littérature et un audacieux novateur.


© DR

"La notoriété posthumme, considérable, d'Arno Schmidt en Allemagne est à la mesure inverse du mépris dans lequel il fut tenu longtemps dans son propre pays et de sa confidentialité en France. Tandis que, de son vivant, l'écrivain dépassa rarement le seuil de la pauvreté, des centaines de chercheurs travaillent aujourd'hui, notamment à la fondation qui lui est consacrée à Bargfeld, à décrypter ses manuscrits, à repérer les millers de références dissimulées dans ses textes, à mettre en évidence toutes les dimensions de cette oeuvre stupéfiante."

Tiphaine Samoyault - Les Inrockuptibles
26 septembre/2 octobre 2001