Susan Sontag

Susan Sontag est sans doute l'écrivain américain le plus « européen ». Née en 1933 à New York, c'est à l'âge de trente ans que Susan Sontag publie son premier roman, Le Bienfaiteur (Le Seuil, 1965), une étude sur la formation de la personnalité. Dans les années 60, elle écrit pour différents magazines et revues. Très engagée à gauche, figure de la scène new-yorkaise, elle est proche d'intellectuels français comme Roland Barthes, auquel elle a consacré un livre (L'écriture même : à propos de Roland Barthes, Christian Bourgois éditeur). Elle publie en 1977 un essai, Sur la photographie, où elle s'interroge sur la différence entre réalité et expérience. Elle défend le concept de « transparence », autrement dit de l'évidence de l'œuvre, avant toute interprétation. Elle publie L'Amant du volcan (1992) et En Amérique (1999) pour lequel elle a reçu le National Book Award. Elle a reçu le Prix Jérusalem pour l'ensemble de son œuvre et en 2003 le Prix de la Paix des libraires à Francfort. Susan Sontag est décédée en décembre 2004.


© Gérard Rondeau

 

« J'ai longtemps pensé qu'écrire sur l'amour demandait du courage, parce que cela revient à parler de soi et qu'on n'a pas nécessairement envie de tout avouer aux autres. Je n'imaginais pas en être capable. Ce roman m'a libérée. Je m'y suis investie comme jamais... Je me retrouve dans ces quatre femmes qui expriment leur vérité : la masochiste, la mère idiote, celle qui s'étonne de plaire et la moraliste immorale...Pour moi, c'est un roman moderne : les préoccupations des personnages sont des préoccupations d'aujourdíhui, et sa tristesse, son ironie sont de notre époque. C'est un roman avec arrêts sur image. »

Susan Sontag - Télérama