Odön Von Horvath

Ödon von Horváth est né en 1901 à Fiume. Il grandit à Budapest avant d’étudier la littérature à Munich. L’Eternel petit bourgeois, son premier roman, paraît en 1930. Mais c’est en 1931 qu’il rencontre son premier succès : Nuit italienne et Légendes de la forêt viennoise, ses deux pièces majeures, sont montées à Berlin et il reçoit le prix Kleist. Horváth quitte l’Allemagne en 1933 et se rend à Budapest afin de conserver sa nationalité hongroise. C’est à Amsterdam, en 1938, qu’il publie Jeunesse sans dieu, qui vise directement le régime nazi et sera très vite traduit en huit langues. Paraît ensuite Un fils de notre temps. Après l’entrée des troupes allemandes en Autriche, Horváth quitte Vienne pour Budapest, puis Prague et Paris. Il est tué en juin 1938 sur les Champs-Élysées pendant une tempête.