Else Lasker-Schuler

Else Lasker-Schüler (1869-1945) est née en Allemagne. Petite-fille de rabbin, fille de banquier, elle part pour Berlin à la fin des années 1890, y suit des cours de peinture, et fonde un atelier, se laissant séduire par une vie de bohème où elle croise peintres, musiciens et écrivains. Elle publie Stryx, un premier recueil de poèmes très mal accueilli par la critique car trop étrange. Farouche pacifiste, elle rejoint la Suisse pendant la Première Guerre mondiale et y côtoie les dadaïstes. Elle sort de l'anonymat en 1920 avec la publication de six volumes de poèmes et de livres avec ses lithographies. Ses dessins sont exposés, ses pièces montées. En 1932, elle reçoit le prix de littérature Kleist. Elle émigre à nouveau en Suisse en 1933, fuyant les nazis qui lui retire sa nationalité en 1938. Elle se fixe à Jérusalem à partir de 1939 et se replonge dans sa culture juive. Elle survit grâce à la lecture de ses poèmes.