Juan MarsÉ

Juan Marsé est né à Barcelone en 1933. En 1958, il commence à publier des récits dans des revues littéraires et il obtient le prix Sesamo de contes.
Marsé n'est pas un écrivain réaliste, son imagination est forte et subtile, ses dons d'écriture sont raffinés, il joue avec la langue et les mots et recrée des mondes impressionnants et tragiques. Pour certains critiques, Marsé est le plus grand auteur espagnol de cette fin de siècle.

"Marsé est un des meilleurs auteurs de langue espagnole, son oeuvre a rendu sa dignité au réalisme littéraire en s'ouvrant au langage de la rue et en triturant férocement les lieux communs."
Mario Vargas Llosa


© Palomares

 

"L'univers de Juan Marsé, auteur d'une oeuvre romanesque souvent primée et unanimement saluée, est celui de la Barcelone pauvre des années franquistes d'après-guerre. L'écriture de Juan Marsé est empreinte de cette finesse, de ce travail minutieux qui sont les qualités premières de l'orfèvre qu'il fut autrefois. Son matériaux est l'or pur du souvenir. Il ratisse sa mémoire et fait pousser sur les ruines du passé les fleurs subtiles de l'imaginaire."
15 mai 1995 Télérama




"Les quartiers pauvres de Barcelone, à l'heure de la victoire du franquisme, des derniers spasmes de la révolte. C'est sur le secret de ces années-là, sur cet infime morceaux de temps et de territoire que Juan Marsé a construit son oeuvre, d'une richesse universelle, d'une permanente actualité. L'art de Marsé, dans la grande tradition romanesque, repose d'abord sur la création de personnages qui semblent à la fois réels et enveloppés d'un voile d'incertitude et de légende. Portraits magnifiques parce qu'ils cachent plus encore que parce qu'ils montrent."
Pierre Lepage / Le Monde / 18 mai 2001

M.G.