Dominique de Roux

Né en 1935 d'une famille aristocrate, maurrassienne, Dominique de Roux n'était jamais là où on l'attendait. Incurablement inclassable, il a jeté très tôt sur les écrivains de son temps un regard curieux et sans préjugés. Fondateur des Cahiers de l'Herne, il a fait rentrer au panthéon littéraire - voilà quarante ans - Céline et Ezra Pound, alors maudits, puis Gombrowicz, Michaux, Borges et Pierre-Jean Jouve. Écrivain, essayiste, envoyé spécial, il s'est impliqué dans la Révolution des Oeillets qui, en 1974 au Portugal, mit fin à la dictature post-salazariste, puis dans la guerre civile angolaise. Il meurt d'une crise cardiaque en 1977.