Michel Deutsch

Michel Deutsch est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages – poèmes, essais, pièces de théâtre. Avec Jean-Paul Wenzel et Michèle Foucher, il a été à l’origine, en France, de ce qu’on a appelé le « Théâtre du Quotidien ». Il a travaillé pendant une dizaine d’années comme dramaturge et metteur en scène au Théâtre National de Strasbourg avec Jean-Pierre Vincent. Il s’est ensuite tourné vers Hölderlin et la Tragédie Grecque avec Philippe Lacoue-Labarthe. Dans les années 1990, il a collaboré avec André Wilms pour explorer un théâtre politique et musical avec une série de spectacles intitulés Imprécations (Théâtre de la Bastille, TNS...).

Il a ensuite travaillé à différents projets télévisuels : pour France 3, il a réalisé Alsace, terre étrangère, Hôtel de l’Esprit, Le Voyage à Tübingen et "Ils étaient comme à la recherche de rêves perdus". Pour Arte, il a co-écrit avec Henri de Turenne le scénario de Les Alsaciens ou Les deux Mathilde (réalisation Michel Favard), qui a été distingué par un Sept d’Or et  le Grime Preis du Meilleur scénario. Avec Bernard Favre, il a écrit Surface de réparation. Il a également réalisé un long métrage (pas encore distribué) : Le principe incertitude.

Pour France Culture, il a notamment écrit Meeting with Hammett, Aujourd’hui et La Disparue, réalisés par Blandine Masson.

Parmi ses dernières réalisations théâtrales, on peut citer Desert Inn (Théâtre de l’Odéon, Paris), Wozzeck d’Alban Berg (Opéra de Nancy), Abschied (Théâtre du Marstall - Munich), Müller Factory (Théâtre Saint-Gervais à Genève, MC 93, Bobigny) et La décennie rouge – Grand prix de littérature dramatique 2008 – (MC 93 et Théâtre de la Colline, Paris), Le Pont des Ombres de Olivier Dejour (Opéra de Strasbourg), L'Invention du monde de Olivier Rollin (MC 93), Rousseau 13 (Théâtre du Saint-Gervais, Genève).

Ses pièces ont été traduites en une dizaine de langues et mises en scène en France notamment par Robert Gironès, Jean-Louis Hourdin, Michèle Foucher, Pierre Strosser, Jean-Pierre Vincent, Georges Lavaudant, Alain Françon…

Ses textes sont publiés aux éditions de L’Arche et aux éditions Christian Bourgois où il codirige la collection « Détroits » créée avec Jean-Christophe Bailly et Philippe Lacoue-Labarthe. Germania, tragédie et état d’exception – une introduction à l’œuvre de Heiner Müller, Mamco, Presses du réel, Genève, mars 2012 est son dernier ouvrage paru.