Hannah Arendt

Hannah Arendt (1906-1975), philosophe allemande naturalisée américaine, est née à Hanovre. Elle est surtout connue pour ses travaux sur l'activité politique, le totalitarisme et la modernité. Elle étudie la philosophie, la théologie et la philologie classique dans différentes universités où elle suit les cours d'Heidegger, Husserl et Karl Jaspers. Chargée de recueillir des témoignages de la propagande antisémite, elle est arrêtée par la Gestapo puis relâchée. Elle quitte l'Allemagne pour Paris en 1933. En mai 1940, elle est internée dans un camp d'apatrides puis s'enfuit et rejoint New York via le Portugal.

À partir de 1951, elle entame une carrière universitaire comme conférencière et professeure invitée en philosophie politique à Berkeley, Princeton, ou encore Columbia. Parmi ses ouvrages les plus célèbres, on peut citer Les Origines du totalitarisme (1951), Condition de l'homme moderne (1958) et La Crise de la culture (1961).