Roberto Bolaño

Roberto Bolaño est né à Santiago du Chili en 1953. Il est arrivé comme une bombe sur la scène littéraire espagnole avec, d'abord, La littérature nazie en Amérique, puis Les détectives sauvages. Entre autres prix, il a reçu en 1997 le prix le plus important de son pays, le Prix Herralde en 1998, et le Prix Romulo Gallegos, le plus prestigieux d'Amérique latine, en 1999. Héritier hétérodoxe de Borges, de Cortazar, de Artl, d'Onetti, à la fois poète et romancier, il saisit à bras le corps la littérature et l'histoire de sa génération, et est passé maître du brassage des registres, situations et personnages. Roberto Bolaño est décédé en juillet 2003 à Barcelone à l'âge de 50 ans.


© Mathieu Bourgois

 

Bolaño fait comme si le monde entier était un gisement de matière poétique. Tout dépend du regard posé sur les choses. Et celui de Bolaño joue magnifiquement des écarts, des petits et grands déplacements de l'oeil qui permettent d'obtenir des angles inconnus... La langue de Bolaño, sa façon de construire des textes à la fois déroutants, pleins de scintillements et infiniment proches, sont une manière de résister au mal, à l'adversité, à la médiocrité.

Raphaëlle Rérolle - Le Monde des Livres
14 juin 2002