François George Maugarlone

Né en 1947 à Sceaux, il publie Autopsie de Dieu en 1965. Il entre au comité de direction des Temps modernes en 1977. En 1988, il publie Alceste vous salue bien et depuis publie sous plusieurs pseudonymes. Son dernier livre, À la rencontre des disparus est paru en 2004 sous le pseudonyme de Mathurin Maugarlone. François George est secrétaire du compte rendu analytique à l'Assemblée Nationale.


© DE

 

Dans les années 1970, F. George était « le jeune homme » pour la famille sartrienne. Sartre le tenait pour un demi-fou, mais il faut dire qu'il tenait à peu près tout le monde pour à moitié fou. François George, alors, était l'amoureux sans espoir d'une jeune femme aux yeux en amande et aux seins légers que toute La Closerie des Lilas aimait sans espoir. Mais il y mettait une sorte de frénésie, les autres lui faisant, eux, une cour plus placide.

Michel Contat - Le Monde
9 décembre 2004