Veronica Vega

Verónica Vega est née à La Havane en 1965. Attirée par l'art dès son enfance, elle écrit, dessine et chante. En 1993, en pleine « période spéciale », elle intègre après un examen d'entrée la troupe Teatro de la Danza, dirigée par Guillermo Horta. La crise économique la pousse à faire de l'artisanat pour survivre. Elle travaille avec du bambou et des coquillages et vend ses œuvres aux touristes. Elle se met aussi à la peinture. En 2002, faute de matériel pour pouvoir peindre, elle commence à écrire. Elle rejoint l'Atelier Littéraire de la Galerie Fayad Jamís à Alamar. La même année, elle obtient le prix de l'Essai au cours de la Rencontre Provinciale des Ateliers Littéraires. Elle est rapidement publiée dans plusieurs revues et collabore même à certaines d'entre elles, dont le Proyecto Digital Havana Times. En 2006, elle commence un roman à trois mains, avec un poète cubain vivant à Cuba et une écrivaine cubaine habitant à Munich. Le projet échoue mais elle décide de continuer seule le roman qu'elle achève et intitule Partir, un point c'est tout. Elle travaille par ailleurs pour une émission radiophonique pour enfants et s'est attelée à l'écriture d'un nouveau roman.