Adolfo Bioy Casares

Adolfo Bioy Casares est né le 15 septembre 1914 à Buenos Aires. Très vite attiré par la littérature, il rencontre Borges en 1932 dans la maison de Victoria Ocampo. C'est le début d'une longue amitié, qui marquera de son sceau les productions personnelles de l'auteur (et donnera lieu, plus tard, à une féconde collaboration littéraire publiée sous le pseudonyme de Bustos Domecq : Chroniques de Bustos Domecq, 1967 ; Nouveaux contes de Bustos Domecq, 1977). Deux ans plus tard, il fait la connaissance de Silvina Ocampo qui, avec l'aide de Borges, le convainc d'abandonner ses études et de se consacrer entièrement à la littérature. Ce n'est cependant qu'en 1940, après qu'il ait épousé Silvina Ocampo et renié six ouvrages, que débute sa carrière littéraire avec la parution de L'Invention de Morel - qui reprend les données de L'Île du docteur Moreau (H. G. Wells) pour mieux en récuser les conventions. Les nouvelles (Nouvelles fantastiques, 1945, Nouvelles d'amour, 1971...) et les romans (Plan d'évasion, 1945, Le Songe des héros, 1954...) publiés par Bioy Casares à partir des années 1940, ne cesseront ainsi de réitérer le mouvement commencé avec cet ouvrage - celui d'un fantastique à forte dimension psychologique, élégant et sensible, à l'image du « narrateur type » de l'auteur - un Don Juan pathétique, ironisant sur son destin et sur les femmes, déchiré entre enthousiasme et nostalgie, humour et sérieux, fantaisie et réalité.
Bioy Casares a été fait chevalier de la Légion d'honneur en 1981 et a reçu le prix Cervantès pour l'ensemble de son œuvre en 1990. Il est mort à Buenos Aires en 1999.