Gabriele Tergit

Née en 1894 à Berlin, Gabriele Tergit a étudié la philosophie et l'histoire dans le but de devenir journaliste. Parallèlement à ses études, elle publie des articles dans le Vossiche Zeitung et le Berliner Tageblatt. A partir de 1920, elle travaille comme chroniqueuse judiciaire, rubrique qu'elle considère comme un genre à part entière. Elle continuera de collaborer à divers journaux berlinois jusqu'en 1933. Devenue rapidement un auteur reconnu dans son pays, Gabriele Tergit verra l'arrivée au pouvoir de Hitler mettre fin à son ascension : accompagnée de son mari et de leur jeune fils, elle quitte l'Allemagne pour la République tchèque avant de rejoindre la Palestine. En 1938, elle s'installe à Londres où elle termine son roman historique Die Effingers, qui ne paraîtra pas avant 1951 en Allemagne. En tant que secrétaire du PEN Center, elle a également publié de nombreux reportages et autobiographies d'autres auteurs.


© Jens Brüning