Juan Carlos Onetti

Juan Carlos Onetti (1909-1994), écrivain urugayen, est né à Montevideo. Fils d'un modeste inspecteur des douanes et d'une Brésilienne, il vit longtemps de petits métiers. Autodidacte, il devient journaliste en 1939, puis écrivain. Il est secrétaire de rédaction de la revue Marcha jusqu'en 1941 : il essaie d'y imposer une nouvelle orientation de la littérature sud-américaine. Il publie son premier ouvrage en 1939 (La Bataille), considéré comme le premier roman moderne d'Amérique du Sud. En 1962, il obtient le Premio Nacional de Literatura, le Prix Cervantès en 1980, et en 1990, le Premio de la Unión Latina de Literatura. Il est condamné à la prison en 1974, pendant la dictature militaire de Bordaberry. Il s'exile à Madrid après sa libération, en 1975 et y meurt après s'être retiré du monde.